Le Château dans le ciel

Laputa

Distribué dans les salles japonaises deux ans après Nausicaä, Le Château dans le ciel fut le premier long métrage à sortir du studio Ghibli, fondé l’année précédente par Toshio Suzuki, Isao Takahata et Hayao Miyazaki. Le projet trouve son origine dans l’enfance même de ce dernier, grand amateur de récits d’aventures qui n’a jamais oublié le passage des Voyages de Gulliver dans lequel le héros de Jonathan Swift fait la découverte d’une île volante du nom de Laputa. Bien que directement influencé par l’œuvre de l’écrivain irlandais, le film sera pourtant éminemment miyazakien.

Le Château dans le ciel peut se lire comme l’histoire de deux enfants fermement décidés à prendre de la hauteur, de l’altitude, à quitter le plancher des vaches en défiant toutes les pesanteurs (physiques, sociales, etc.). Tel est en tout cas le destin du jeune Pazu, que le spectateur découvre au travail dans une mine inspirée à Miyazaki par un séjour au Pays de Galles, avant que le garçon ne gagne la terre ferme, puis les airs après sa rencontre avec la petite Sheeta dont le mystérieux pendentif leur permet de léviter.

Parcours initiatique pour son duo juvénile et odyssée aérienne six ans avant Porco Rosso, Le Château dans le ciel est porteur d’une méditation sur l’ambivalence des conceptions humaines. Car cette île légendaire qui flotte à travers les cieux pourrait bien se révéler une arme terrible en même temps qu’un paradis artificiel.

Mais, riche en courses-poursuites avec des pirates finalement pas si méchants et des agents gouvernementaux quant à eux vraiment pas nets, Le Château dans le ciel est tout entier porté par le goût de la découverte et l’amour de la liberté. Le film exalte ainsi tous les mouvements : celui des personnages lancés dans leur folle odyssée, celui de l’esprit rêveur qui sait enfanter des mondes, celui des images qui soudain vie. Et celui du regard curieux, à jamais capable de s’émerveiller, qui n’en perd pas une miette.

(Paru dans Manga Impact, Editions Phaidon, 2010)

Le Château dans le ciel (1986) de Hayao Miyazaki

 

Erwan Higuinen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *