Le Caméléon

Cameleon

Quatre saisons durant, Jarod a sillonné les Etats-Unis, lui qui, à 33 ans, l’âge du Christ, a fui le mystérieux « Centre » dans lequel il était enfermé depuis l’enfance et dont les responsables le pourchassent. Jarod a quelque chose en plus : le don de pouvoir exercer n’importe quel métier – il en profite pour jouer les bons samaritains. Mais il a aussi pas mal de trucs en moins : naïf, immature, ignorant des codes sociaux, il n’est vraiment à son aise que dans sa fonction professionnelle d’emprunt (pompier, dentiste, enseignant…), que dans ces « rôles » dont il change sans cesse (coucou, Holy Motors). Jarod est l’homme-série par excellence, jamais vraiment le même ni tout à fait un autre, l’homme du travestissement perpétuel, du clignotement identitaire. Série pionnière sur bien des plans, Le Caméléon est aussi une touchante love story à distance (dans l’espace, dans le temps, dans la tête).

(Paru dans Les Inrockuptibles, hors-série « 120 séries indispensables », mars 2014)

Le Caméléon (The Pretender, 1996-2000), série créée par Steven Long Mitchell et Craig W. Van Sickle

Erwan Higuinen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *