Bande à part

4n82084p

Tiré d’un roman noir américain, Bande à part nous conte avec entrain trois jours de la vie d’Odile, Arthur et Franz, entre tentatives amoureuses rivales et préparation d’un cambriolage. Dans leur monde, la vie semble une succession d’improvisations ludiques à trois, de représentations collectives endiablées, comme si c’était à eux que revenait la mission de présenter le cinéma passé tant aimé par JLG à la vie en région parisienne au début des années 60, café, métro, virées automobiles. A la devanture d’un magasin devant lequel on ne fait que passer se détache une suite de lettres éclairées : « Nouvelle Vague. »

Entre l’agonie simulée par un Claude Brasseur rieur jouant au western en pleine rue avec l’élégant Sami Frey et celle, bien réelle, vécue par le même à la fin du film, au sortir d’un cambriolage piteusement avorté, l’écart est minime. Lorsque Anna Karina lève lentement ses grands yeux silencieux vers celui des garçons qu’elle a pour l’heure élu, c’est toute l’histoire du muet, Griffith, DeMille, Dreyer, qui refleurit devant les nôtres. Au cinéma sérieux, les morceaux de bravoure ont mauvaise presse. Bande à part en offre quant à lui d’éblouissants, à entendre au sens d’envolées audacieuses, de dons chorégraphiés. Une minute de silence au troquet, une visite du Louvre sprintée (Leos Carax s’en souviendra), une ahurissante et soudaine danse partagée (idem pour le Hal Hartley de Simple Men). Si l’expression n’avait pas une tout autre signification, on dirait bien que ceci est une chanson de gestes. La cruauté et l’amertume ne sont certes pas absents de ses couplets. Mais, œuvre radicale et aérienne, moment rare dans l’histoire du cinéma où sentimentalité et distanciation entament un duo rythmé au lieu de s’affronter, Bande à part n’en finit pas d’enchanter.

(Paru dans Les Inrockuptibles, hors-série Godard, mai 2006)

Bande à part (1964) de Jean-Luc Godard

Erwan Higuinen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *