The X-Files, le film : Combattre le futur

XFilesFTF

Que l’on apprécie ou non la série télé ne change rien à l’affaire : la version cinématographique des X-Files est un échec. Mais pas tout à fait, comme on a pu le dire ici ou là, parce que le film ne serait qu’un épisode dopé, plus riche, plus long, plus musclé qu’à l’ordinaire. C’est plutôt d’une question de logique qu’il s’agit. A l’ambiguïté feuilletonesque de la série, fondée sur un principe de suspension (le complot va être dévoilé, les deux agents du FBI vont coucher ensemble, et puis non, encore raté) répond une logique de film d’action bête et méchant toute entière tournée vers la résolution (les aveux des méchants et le baiser du couple sont au rendez-vous). «La vérité est ailleurs», proclamait énigmatiquement la série parano. Prosaïque, le film n’invite qu’à «combattre le futur».

Du coup, celui-ci est constamment écartelé entre le désir de «faire cinéma» et celui de préserver la spécificité de la série, qu’il doit relancer et non achever. Pas vraiment aidé par la mise en scène anonyme de Rob Bowman, The X-Files ne parvient jamais à se libérer de cette contradiction, n’osant ni reproduire (ou radicaliser) les principes de la série, ni gagner totalement son autonomie pour éloigner le risque de n’en être qu’un produit dérivé, à peine plus important que le jeu vidéo qui sort à peu près en même temps. Tout fiers de débarquer dans la cour des grands, les auteurs des X-Files ont visiblement tenté de se plier à ce qu’ils croient être les règles du cinéma. En vain. Comme si même eux, pourtant bien placés pour le savoir, n’avaient pas compris que c’est à la télé – et surtout pas dans ce film médiocre – que s’invente la série B d’aujourd’hui.

(Paru dans Les Cahiers du cinéma n°529, novembre 1998)

The X-Files, le film : Combattre le futur (The X-Files : Fight the Future, 1998) de Rob Bowman

Erwan Higuinen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *