Kirby’s Adventure

KirbysAdventure

Attention, ceci est un jeu de (et pour) rebelle. A l’air du temps morose, à la maturité obligatoire, au temps qui passe. Kirby est une créature ronde et rose qui ne fait peur à personne, sinon aux joueurs fraîchement majeurs qui pensent que le fréquenter, c’est vraiment trop la honte – raison pour laquelle ses aventures sont surtout conseillées aux moins de dix ans et aux plus de trente ans. Ces dernières années, le glouton kawaii s’est prêté aux (fructueuses) expérimentations de son éditeur : le tactile avec Power Paintbrush, la désincarnation (tout y était fait de bouts de laine) dans Au fil de l’aventure, la multiplication des héros dans le récent (et excellent) Mass Attack. Kirby’s Adventure marque son retour à la plateforme 2D classique, dans le sillage de New Super Mario Bros Wii, Donkey Kong Country Returns ou Rayman Origins. Notre ami y retrouve son super-pouvoir d’antan : celui de s’approprier les capacités de ses ennemis (maîtriser le feu, manier l’épée…) qu’il se plaira à gober.

Les vétérans ne seront pas dépaysés. Ils retrouveront le gameplay mais aussi la structure des premiers Kirby ou encore ses effets sonores, dont la musique guillerette qui accompagne sa danse de fin de niveau – on ne s’en lasse décidément pas. Nous voilà plongé dans une joyeuse faille spatio-temporelle. Et si, au lieu de profiter des progrès technologiques pour passer en 3D, le jeu vidéo s’était « contenté » d’explorer les possibilités d’une représentation 2D toujours plus soignée ? Kirby’s Adventure est la très chouette réponse à cette question. Tout y est charmant, coloré, accueillant. Et, ludiquement, bien plus stimulant que ses premiers niveaux ne le laissent supposer.

(Paru dans Les Inrockuptibles n°840, 4 janvier 2012)

Kirby’s Adventure (Nintendo), sur Wii

Erwan Higuinen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *